Terre de Sienne, le blog

Du partage rien que pour vous

L’envie est partout autour de nous, comment l’utiliser pour se sentir en vie!

 

 

 

 

 

Lettre à toi mon EN VIE

 

Je ne sais pas vous mais moi j’ai parfois envie de faire des choses que je ne fais pas.

De dire des choses que je ne dis pas, de vivre une vie que je ne me créé pas !

Toi cette envie qui me prend et me fait voyager, qui m’apporte des choses inespérées.

Des rêves secrets, des voluptés…

Toi qui paraît si douce et qui pourtant me tourmente la plupart du temps.

Pourquoi sommes-nous si rarement en phase, pourquoi me poses tu toutes ces questions qui me laisse sans voix et sans voie?

Tu ne m’inspires pas toujours confiance, tu me sembles changeante et un peu légère.

Parfois carrément irresponsable, je te balaye d’un revers, et me replonge dans mes travers.

Et si tout ceci n’était qu’une parade, si en réalité tu étais comme une meilleure amie, celle qui est capable de mettre le doigt où ça fait mal et de me relever, de m’encourager et de m’enthousiasmer juste après.

Si je n’avais juste pas pris le problème par le bon bout et qu’au lieu d’être source de frustrations tu devenais un de mes meilleurs moteurs ?!

Le problème viendrais peut-être de ma façon bornée de t’observer, si en te laissant d’avantage t’exprimer tu me permettais de réaliser ce que je veux, qui je suis, où je vais…

 

 

Comme envie de vous partager aujourd’hui ce que j’ai compris.

 

A ce jour, si l’envie frappe à ma porte avec une idée lumineuse et même si elle brille moins, je l’écoute…

Je lui laisse une place de choix, une oreille tendue, un consensus entre les possibilités sans limites et les pensées limitantes encore bien présentes.

Je me laisse la chance d’en réaliser certaines, petit à petit en m’assurant qu’elles soient en accord avec mes valeurs profondes et la projection de celle que je veux devenir

Oui parce que trêve de belles paroles, les envies sont à classer.

Et comme un muscle, plus vous les travaillez et leur laissez de la place plus elles gonflent et s’activent.

Alors la question revient : Quelles sont les envies que je construis jusqu’à les aboutir et quelles sont celles qu’en conscience je ne réalise pas ?

C’est très simple, ou pas d’ailleurs, mais en tous cas le processus est le même.

  • 1èrequestion : »Est ce que cette envie répond à mes valeurs ? »
  • 2èmequestion : »Est ce que cette envie va me rendre plus heureuse ou me faire grandir ? »
  • 3èmequestion : »Est ce que cette envie revient souvent ? »
  • 4èmequestion : »Est ce que cette envie est bien la mienne ou m’est-elle soufflée ? »

Il est important de prendre du recul peu importe l’envie qui nous tenaille, car pour peu que cette envie soit un caprice ou qu’elle soit l’illusion d’un bonheur, elle fera l’effet totalement inverse et vous laissera avec l’amertume d’un sentiment de vide.

 

Savoir oser et les moyens pour y arriver

 

Une fois que l’envie est bien ciblée et que j’ai répondue à ces 4 questions, nous abordons le savoir oser, et les moyens à mettre en œuvre pour les réaliser.

Une fois les 4 oui aux 4 questions, je me demande sans mauvaise fois :

Par exemple:

  • L’envie d’être plus en accord avec soi-même:

« Qu’est ce que je veux faire évoluer chez moi ? et Comment ?». C’est là que ce met en place le moyen (coaching, sport, méditations, écriture, communication, amour…)

  •  L’envie d’une nouvelle paire de bottes:

« Est ce que cette nouvelle paire de bottes me rendra vraiment heureuse et pour combien de temps ? » (j’observe ma garde robe, mon style, la mode, le prix, l’écologie…)

  •  L’envie d’un grand voyage:

« Ce voyage que je veux faire, est-il fondé, quels sont les obstacles qui m’empêche de le réaliser ? Est ce que se sont de vraies barrières ou seulement mon esprit qui bloque de peur ? » ( je fais des recherches, j’en parle autour de moi, blog, livres…).

etc,etc,etc…

Faîtes vous du bien, même un petit peu!

 

Habituez votre esprit à vous écouter et vous faire du bien, c’est finalement moins energivore de prendre soin de vous que de lutter régulièrement et de vous enfermer dans la frustration.

Commencer petit à petit en vous octroyant des moments rien qu’à vous pour vous rencontrer, vous animer et vous énergiser (sortie entre copines, éveil du corps et de l’esprit, chant, danse, course, méditations, lecture, théatre, shopping).

Mais faites-le avec ce processus de conscientisation, vous allez alors découvrir que vous répondez à vos envies, plus que vous ne le pensez.

Que vous vous nourrissez de ce sentiment de plénitude, oubien vous allez vous rendre compte que vous vous refusez à tort de vivre et de vibrer et dans ce cas il est temps d’y remédier !!!

 

Laissez les envies des autres!

 

N’enviez pas les autres de leur vie ou de leur choix, ils ne vous appartiennent pas, cela dit, rien ne vous empêche de vous en inspirer et de vous approprier votre envie idéale sur la même base.

Les envies n’ont pas besoin d’être extraordinaires, elles ont juste besoin de vous ressembler.

Il est possible que certaines personnes fassent des projections sur vous de leurs propres envies, rendez-leur et concentrez-vous sur vous 😉

L’envie n’est pas un besoin, il est donc primordial de travailler en conscience sur tout ce qui a été énuméré avant.

Les besoins n’ont jamais mis aucune étincelle dans le cœur ou dans les yeux, alors rêvez un peu plus grand et

soyez EN VIE !